Campania Felix

Description du voyage

Jour 1 : Vendredi 18 octobre

En matinée, vol direct vers Naples. Transfert à l’hôtel au centre-ville. L’après-midi sera consacré à la découverte du Castel Nuovo (Maschio Angioino avec son arc de triomphe richement sculpté) qui permet d’évoquer la présence angevine puis aragonaise à Naples. Une promenade sur le thème du Naples monumental permettra de suivre l’évolution architecturale dans la cité parthénopéenne : le théâtre San Carlo, la Galerie Umberto I (imitant celle de Milan), le Palazzo Reale (construit par D. Fontana, agrandi et enrichi par Murat). Nuit à Naples.

Jour 2 : Samedi 19 octobre

Trajet vers Capoue. Le Museo Campano conserve notamment les sculptures qui ornaient la porte monumentale construite par l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen. On y trouve aussi des statues de Déesses Mères italiques, des figures de Gorgone et une pinacothèque. Nous découvrirons ensuite l'antique cité de S. Maria Capua Vetere, rivale de Rome, qui la convoitait pour ses "délices" (l'arc d'Hadrien et l'amphithéâtre). À quelques kilomètres de là, Sant’Angelo in Formis possède une basilique romane très intéressante (belles fresques). Nuit à Naples.

Jour 3 : Dimanche 20 octobre

La journée sera consacrée à la découverte des Campi Flegrei, terre au sol convulsé et secoué par des mouvements souterrains (lac d’Averne). Cumes, fameuse pour son décor naturel et l’antre de la Sibylle, conserve des ruines intéressantes (temple d’Apollon). Bacoli est connue pour ses réservoirs d’eau (Piscina Mirabilis). Baia, cité de plaisirs désormais engloutie, vantée par Cicéron et fréquentée assidûment par Néron, possède un parc archéologique (thermes, temple de Mercure) et le musée des Champs Phlégréens installé dans un château aragonais. Nuit à Naples.

Jour 4 : Lundi 21 octobre

En matinée, visite de Pompéi, ancienne cité marchande où la vie s’est soudainement figée mais a été miraculeusement préservée. Toute une ville surgit pour notre plus grand bonheur : forum, temples, théâtres, thermes, échoppes, riches demeures ornées de mosaïques et de fresques). Stabies, ancien nom de Castellammare di Stabia, est éclipsée par la renommée de Pompéi et d’Herculanum. Cette cité importante de l’ancienne région du Vésuve était composée de riches villas résidentielles, avec de grandes pièces d’habitation, des thermes, des portiques et des nymphées magnifiquement décorés (Villa Arianna, Villa San Marco). Nuit à Naples.

Jour 5 : Mardi 22 octobre

Herculanum, cité bourgeoise et centre intellectuel, fut brutalement détruite en même temps que Pompéi. Cet ensevelissement, véritable aubaine pour les archéologues, nous offre l’occasion d’une promenade dans un site étonnamment bien conservé (tavernes, magasins, maisons d’artisans et de pêcheurs, villas cossues). À Oplontis (aujourd’hui Torre Annunziata), petite cité vésuvienne détruite par la catastrophe de 79 après J.-C., sont conservés les vestiges de la Villa de Poppée, deuxième épouse de Néron, bel exemple d’architecture symétrique, dont les murs sont ornés de peintures magnifiques. L’Antiquarium de Boscoreale permet d’évoquer la richesse d’une luxueuse maison de campagne découverte non loin du Vésuve et de Pompéi : trésor célèbre au Louvre (vaisselle en argent, bijoux et objets de toilette), peintures murales exposées au Met de New York et… à Mariemont). Nuit à Naples.

Jour 6 : Mercredi 23 octobre

La journée sera consacrée à la découverte des trésors du vieux Naples (Spaccanapoli, via Toledo…). L’hypogée grec (Ipogeo dei Cristallini, 4e-3e siècles av. J.-C.) est un vaste réseau souterrain de chambres funéraires caché sous le quartier napolitain de Sanità. Les tombes sont magnifiquement décorées de statues, de colonnes décorées, de fresques, de vases, de symboles de résurrection et d’inscriptions avec des noms grecs (sous réserve de disponibilité pour les groupes). Le Musée archéologique offre sans doute l’aperçu le plus complet de la civilisation gréco-romaine grâce à la collection Farnèse (impressionnant ensemble de sculptures grecques) et aux objets de fouilles provenant d’Herculanum et de Pompéi (bronzes, vases, mosaïques, fresques campaniennes). Le Monte di Misericordia abrite un des chefs-d’œuvre de Caravage (Les Sept œuvres de Miséricorde). La Cappella Sansevero, chapelle funéraire de la famille des Sangro, marquée par la philosophie maçonnique, renferme un ensemble de sculptures baroques d’une grande virtuosité (Disinganno, Pudizia, Cristo velato).

Jour 7 : Jeudi 24 octobre

En matinée, nous nous rendrons à Caserta Vecchia, vieux bourg qui a gardé son cachet médiéval. Sa cathédrale présente un mélange d'influences paléochrétiennes, lombardes, byzantines, arabes et normandes. La suite de la journée sera consacrée à la visite du Palais Royal (la Reggia), sorte de Versailles italien. Ce gigantesque château dû à Vanvitelli vaut surtout pour son escalier d'honneur, vestibule qui permet d'accéder aux différentes parties du bâtiment (appartements, salon, salle du trône, chapelle). Le parc est à l'image de cet ensemble monumental (3 km de long, 120 ha de pelouse, de bois et de fontaines). Les Ponti della Valle forment une partie de l'aqueduc édifié pour la circonstance. Ils permettent de mesurer que l'architecte n'a pas lésiné sur les moyens pour l'alimentation en eau. Nuit à Naples.

Jour 8 : Vendredi 25 octobre

Promenade alternative dans le Vieux Naples, puis transfert vers l’aéroport de Naples pour le vol retour vers Bruxelles.